Trouver les bons mots

Je vous propose ici de réfléchir sur l’importance du choix des mots et la manière dont ils impactent nos relations. 

Le pouvoir des mots

Donner sa parole, peser ses mots, faire des jeux de mots… Voici autant d’expressions qui montrent que la manière dont on s’exprime peut avoir des conséquences sur nous-mêmes et sur nos interlocuteurs. Les mots résonnent et engendrent une réponse, un silence, un rire, une action…

Il est passionnant de prendre conscience de l’impact des mots et du pouvoir qu’ils nous donnent. A travers l’expression, qu’elle soit orale ou écrite, nous avons la possibilité de passer un message ou encore de nous libérer du poids d’un secret. Une fois les mots prononcés, nous pouvons nous sentir soulagés, rassurés ou fiers. Nous bénéficions alors de l’impact positif qu’ils ont sur nous. A l’inverse, nous pouvons nous sentir coupables ou honteux et regretter certains propos. Quoi qu’il en soit, nos mots nous engagent: un simple « oui, je le veux » ne peut-il pas changer une vie?

Le pouvoir des mots se révèle également quand ceux que l’on prononce dépassent notre pensée : « excuse-moi, ce n’est pas ce que je voulais dire! » En général, notre interlocuteur nous répond alors que ce qui est dit est dit, qu’il vaudrait mieux tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler la prochaine fois. Contrairement à ce que dit l’expression, on ne peut pas « retirer » ses mots. Alors, comment trouver les bons en toutes circonstances?  

L’art de choisir ses mots

Vous est-il déjà arrivé de vous interrompre au milieu d’une phrase et dire « ah! attends, je cherche le bon mot, je l’ai sur le bout de la langue »? Nous sentons parfois que ce que l’on s’apprête à dire peut amener une réaction chez notre interlocuteur que l’on appréhende. C’est alors que nous prenons des précautions dans le choix de nos mots, nous cherchons à être justes ou diplomates.

Choisir ses mots, c’est composer avec le fait qu’ils aient un sens et des nuances. Sur une palette de couleurs, le violet peut devenir mauve, prune, parme ou aubergine. Il en va de même pour les ressentis: je peux être apeuré, effrayé, terrorisé… Comprendre la signification des mots est une première piste pour nous permettre de maîtriser la portée de nos messages. Attention, il ne s’agit pas de devenir des virtuoses des mots et de multiplier les figures de style! Au contraire, plus les mots choisis sont simples, plus le message est limpide.

Au-delà du choix des mots, nous devons aussi être attentifs à l’intention que nous mettons dans notre communication. Quel est le message que l’on souhaite faire passer à notre interlocuteur? Notre intention est-elle de le flatter, le faire rire, le faire réagir? En fonction de cela, nous nous exprimerons différemment.

Nous sommes ce que nous disons

Le premier des quatre accords Toltèques*, »Que votre parole soit impeccable », explique à quel point la parole est un outil extrêmement puissant. Il nous appartient de choisir l’amour ou la médisance, d’employer notre énergie pour dire du bien ou du mal de soi-même et des autres. Ce choix que nous faisons a des conséquences sur la qualité de nos relations et sur l’image que nous avons de nous-mêmes.  

En effet les mots, par leur répétition, ont le pouvoir de créer en nous des schémas de croyance. Cela commence par les mots que l’on emploie vis-à-vis de soi. Si nous prenons l’habitude de nous dire « je suis nul », « je suis bête » à la moindre maladresse ou incompréhension, nous nous jugeons et entretenons une certaine image de nous-mêmes. Pourquoi ne pas faire le choix de mettre l’accent nos points forts à travers des mots encourageants? Tel un sportif qui se prépare pour une course importante, nous pourrions nous conditionner par la parole, nous dire que nous avons les capacités d’atteindre nos objectifs, que nous croyons en nous. Avoir des mots bienveillants envers nous-mêmes a le pouvoir de provoquer en nous une attitude nouvelle, plus confiante.

S’il est important d’être attentif aux mots que nous avons pour nous-mêmes, ceux que nous avons pour les autres sont tout aussi révélateurs. Prenons l’exemple de mauvais usages de la parole : la médisance, le mensonge, le dénigrement. Lorsque votre collègue Jean-Marc vous dit: « tu as vu Marie aujourd’hui? Sa robe lui donne au moins dix kilos de plus! » ce que ses propos vous apprennent, c’est surtout que Jean-Marc est une personne capable de dénigrer les autres dans leur dos. Avoir une parole impeccable s’applique autant vis-à-vis des autres que vis-à-vis de nous-mêmes. 

Observer ses mots

Quels sont les mots ou expressions qui font partie de votre vocabulaire au quotidien? Je vous propose, le temps d’une journée, de vous écouter parler! Prenez conscience des mots que vous choisissez. Avez-vous la critique facile? Avez-vous de meilleurs mots pour les autres que pour vous-mêmes? Combien de fois par jour avez-vous des mots encourageants envers vous-mêmes? Prendre conscience de tout cela est un point de départ vers la transformation de nos relations à travers un usage de la parole plus bienveillant.

Pour ma part, j’ai pris il y a quelques années la résolution de ne ne plus m’insulter ni me dénigrer, quelle que soit la situation. Je fais plutôt le choix de m’encourager et d’être indulgente envers moi-même dans les moments difficiles. A force de persévérance, cela finit par devenir un automatisme! Lorsqu’il m’arrive encore de laisser un mauvais mot s’échapper, j’en prends simplement conscience, je me rappelle que je suis humaine et je poursuis mon chemin.
Et vous, quelle décision souhaitez-vous prendre dès aujourd’hui quant à l’usage de votre parole?

A très bientôt,
Une communicante qui vous veut du bien

Référence:
* Don Miguel Ruiz, Les Quatre Accords Toltèques, à lire et à relire!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s